Sign in / Join

Pourquoi une entreprise se fait racheter ?

Le rachat d'entreprise est une option vers laquelle se tourne bon nombre d'entrepreneurs face à certaines situations. Qu’il s’agisse d’une petite, moyenne ou grande entreprise, de nombreuses raisons peuvent amener un chef d’entreprise à acter sa vente. Découvrez ici les causes possibles d’une telle action.

Les principales raisons d’une cession

La retraite est la raison la plus évidente d’une cession d’entreprise. Les préparatifs peuvent donc être initiés bien à l’avance. Comme n’importe quel projet, anticiper ce changement important permet au vendeur de jouir d’une retraite bien méritée.

A lire aussi : Le cabinet comptable à Dijon : Services, expertise et avantages

En dehors de la fin de carrière, le souhait de progression et d’expansion peut conduire à la vente d’une entreprise. En effet, elle peut permettre de stimuler l’économie de la société. La cession d’une PME permet habituellement à celle-ci de bénéficier d’une nouvelle dynamique et de faire un pas de plus vers son développement.

Il en est de même pour toutes les actions que le vendeur n’a pas pu prendre par manque de ressources financières ou de compétences.

A découvrir également : Comprendre la supply chain : définition et enjeux clés pour les entreprises

Les causes secondaires

entreprise

Parfois, une décision de vente peut simplement être le résultat d’une offre de rachat assez alléchante et difficile à rejeter. Quand une telle opportunité se présente, de nombreux chefs d’entreprise profitent de l’occasion pour vendre leur structure. Ceci, même si une vente n’était pas prévue au départ.

Une entreprise innovante et profitable peut attirer l’attention d’un acheteur qui serait prêt à offrir une somme assez généreuse pour l’acquérir. D’autres motifs secondaires tels que les troubles de santé (mentaux comme physiques) peuvent contraindre un entrepreneur à la cession de sa société.

Des imprévus peuvent également s’y prêter en tant que causes. Au nombre de ces derniers, on a : les accidents, les troubles familiaux, les désaccords graves entre collaborateurs ou encore la mort d’un proche. On peut également y compter le refus ou l’incapacité, à la dernière minute, des héritiers de prendre en charge l’entreprise.

Vente d’entreprise : le syndrome de mobilité

Tout comme les employés qui n’ont plus pour but de passer 30 années dans la même compagnie, les chefs d’entreprise font également face au syndrome de mobilité. De nos jours, peu d’entre eux souhaitent rester sur la même voie durant de nombreuses années.

Avec le nombre important de leçons tirées durant l’exercice de leur activité, ces dirigeants veulent généralement avancer et essayer de nouvelles choses. Parfois, ils souhaitent acheter une nouvelle entreprise et changer d’activité.

Pour y parvenir, ils optent généralement pour la cession de leur société actuelle. Ceci, même si elle est en pleine croissance. Comme dans le cas de la retraite, les cédants se trouvent dans une situation assez bénéfique et peuvent négocier à bon prix.

Parmi les raisons de cession d'une entreprise, on retrouve généralement : la fatigue, le besoin de relever des défis plus excitants ou de refaire sa vie et le changement au niveau de la situation familiale