Sign in / Join

Indicateurs de productivité : les plus courants en entreprise

Toute entreprise a pour objectif de prospérer au fil des années et si possible de s’agrandir. Il existe des indicateurs de performance pour évaluer à court, moyen et long terme l’évolution de l’entreprise. Il est important pour tout responsable d’entreprise de les connaître afin de faire un bilan annuel. On retrouve parmi ces indicateurs, ceux liés à la productivité qui sont nombreux. Quels sont les indicateurs de productivité les plus utilisés dans les entreprises ? En quoi consiste chacun de ces indicateurs ? On vous dit l'essentiel.

Pourquoi déterminer les indicateurs de productivité ?

Les indicateurs de productivité ont pour but ultime de permettre au gérant de l’entreprise de savoir les bénéfices réalisés en fonction des différents efforts fournis. Ces efforts sont humains (employés), financiers, technologiques, etc.

Lire également : Formation création d'entreprise en Bretagne : une formation qui nécessite un investissement

Ils permettent de se rendre compte de la nécessité d’embaucher plus ou moins de personnes, de la nécessité d’améliorer les outils de travail ou encore les conditions de travail. En gros, déterminer ces indicateurs est un excellent moyen de savoir ce qu’il faut améliorer, pourquoi et surtout comment le faire. Ils permettent à la société d’avancer de façon intelligente.

Quels sont les indicateurs de productivité les plus utilisés ?

Il existe de nombreux indicateurs de productivité. Parmi ceux-ci, certains sont plus utilisés que d’autres au sein des entreprises. Il s’agit de la productivité apparente du travail, de la productivité apparente du capital et de la productivité globale des facteurs.

A lire en complément : Choisir la bonne société de portage : les critères essentiels !

indicateurs de productivité

Chacun de ces indicateurs de productivité se base sur des éléments précis liés au fonctionnement de l’entreprise. Pour qu’ils soient utilisables ou valables, ils devront être déterminés à partir de valeurs fiables.

Comment détermine-t-on ces indicateurs ?

Chacun des indicateurs évoqués plus haut se détermine de façon différente. La productivité apparente du travail est le rapport des bénéfices liés à une production spécifique sur le temps de travail que cette production a nécessité. La productivité apparente du capital est le rapport de la richesse créée par l’entreprise sur le capital fixe de base.

La productivité globale des facteurs est quant à elle, le rapport de la quantité produite sur la somme du capital et du travail que cela a nécessité. Ces indicateurs se calculent de façon trimestrielle, semestrielle ou annuelle.

Les indicateurs de productivité sont des indicateurs parmi tant d’autres. Ils sont nombreux même si certains sont plus sollicités. Il s'agit de la productivité apparente du travail, la productivité apparente du capital et la productivité globale des facteurs. Chacun d’eux est déterminé de façon différente et permet d’aboutir à des conclusions différentes. Ces indicateurs ont pour but de permettre à l’entreprise de s’améliorer.

Comment mesurer l'efficacité des indicateurs de productivité choisis ?

Maintenant que nous avons vu comment déterminer les indicateurs de productivité, le plus important est de savoir comment mesurer leur efficacité. Les données chiffrées peuvent être abstraites et difficilement interprétables si l'on ne sait pas les analyser correctement.

La première méthode consiste à comparer les résultats obtenus avec ceux des trimestres précédents ou avec d'autres entreprises du même secteur d'activités. Cette comparaison permettra ainsi de situer ses performances par rapport au marché sur lequel on évolue. Il est aussi possible de calculer la variation annuelle qui rend compte d'une amélioration (ou non) des performances entre deux périodes distinctes.

Il faut mesurer l'efficacité en termes économiques. Effectivement, une augmentation forte de la production peut s'avérer inutile si elle a été réalisée aux dépens de la rentabilité financière.

Pour éviter cela, il faudra étudier attentivement tous les facteurs qui ont impacté cette hausse tels que :
• les heures supplémentaires,
• l'utilisation abusive des ressources humaines,
• la consommation excessive d'énergie ou encore
• les investissements liés à l'aménagement du lieu où se trouve l'entreprise.

Il faut aussi comprendre les limites des indicateurs pour pouvoir mieux exploiter les informations qu'ils diffusent tout en évitant certains biais d'interprétation.

L'importance de l'analyse des indicateurs de productivité pour améliorer les performances de l'entreprise

Il est crucial que les entreprises procèdent à une analyse continue de leurs indicateurs de productivité. Effectivement, cela permet d'identifier rapidement les problèmes et de mettre en place des solutions pour améliorer l'efficacité et la rentabilité.

Par exemple, si l'on constate que le taux d'absentéisme est élevé dans certains départements, il peut être intéressant d'examiner les raisons qui poussent les employés à manquer leur travail. Des actions peuvent alors être mises en place pour améliorer leur motivation ou encore pour réduire la charge de travail.

L'analyse des indicateurs doit aussi permettre aux dirigeants d'établir un plan stratégique sur le long terme. Ils doivent s'appuyer sur ces données chiffrées afin de prendre des décisions éclairées, notamment concernant :
• Les investissements futurs,
• La mise en place de nouveaux projets,
• L'embauche ou non de nouveaux collaborateurs,
• La suppression ou la modification d'un processus qui ne fonctionne pas assez bien.

Il faut souligner qu'une analyse régulière des indicateurs permet aussi aux salariés eux-mêmes d'avoir une vision claire du niveau atteint par l'entreprise ainsi que des objectifs fixés. Cela facilite ainsi une communication transparente entre direction et collaborateurs.

Mesurer la productivité n'est pas suffisant ; il faut aussi savoir analyser ces résultats avec finesse et intelligence afin de mieux comprendre son entreprise, identifier ses forces et ses faiblesses, mais surtout, pour mettre en place des actions concrètes visant à améliorer ses performances.