Sign in / Join

Comment financer la création d'une SARL ?

En créant votre propre entreprise, vous avez plusieurs statuts juridiques au choix. La Société à Responsabilité Limitée ou SARL figure parmi les formes les plus répandues. Elle présente de nombreux avantages, dont la limitation du risque financier des associés. Le gérant profite également d’un régime social flexible.

Or malgré ces atouts, vous ne pourrez pas créer votre SARL sans avoir les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet. Cet article se consacre alors à ce sujet et vous propose des solutions de financement possibles.

Lire également : La Protection des Données Personnelles dans l'Environnement Professionnel : Les Mesures Essentielles à Prendre

Ce que vous devez savoir concernant la SARL

La SARL est une société commerciale pouvant accueillir deux à cent associés. Particulièrement adaptée aux PME, cette forme juridique limite la responsabilité financière des associés à leurs apports au capital. À ce propos, la loi n’impose pas de montant minimum pour le financement de départ.

Vous pouvez donc entamer la création sarl avec peu de capitaux, et même avec un montant symbolique. Vous pourrez toujours constituer les fonds nécessaires au fur et à mesure du lancement de votre activité.

Lire également : Les recours légaux en cas de conflit avec un salarié : ce que vous devez savoir

Par ailleurs, la réglementation concernant la SARL encadre principalement les relations entre les associés (personnes physiques ou morales). Ces derniers peuvent composer le capital de départ avec des apports en numéraire, en nature ou en industrie. En contrepartie, ils reçoivent des parts sociales (sauf pour les apports en industrie).

Quant aux avantages de la SARL, elle détient un patrimoine propre et séparé de celui de ses associés. Ainsi, ils ne courent aucun risque de saisie en cas de dettes menant à une liquidation judiciaire. Le gérant bénéficie aussi d’un régime social flexible. Au niveau de la fiscalité, la SARL est soumise à l’impôt sur les sociétés. Cependant, elle peut choisir l’imposition sur le revenu sous certaines conditions.

En tout cas, elle est tenue d’effectuer une déclaration fiscale à la fin de chaque exercice, comme toute entreprise. Cela consiste généralement à remettre la liasse fiscale à l’administration. Cette dernière peut imposer d’autres réglementations fiscales à la SARL (imposition des dirigeants, autres impôts et taxes à payer…).

Création d’une SARL : les financements internes

Certes, aucun capital minimum n’est requis pour créer une SARL. Cependant, la société a besoin de fonds pour financer son lancement, son fonctionnement au quotidien et son développement. Ceux-ci proviennent en premier lieu de la contribution des associés :

  • La principale source de financement d’une SARL correspond aux apports au capital social (somme d’argent ou biens de toute sorte).
  • Les apports en compte courant d’associé sont comparables aux prêts bancaires. Néanmoins, les fonds avancés à la SARL sont versés par l’un de ses associés. Ceux-ci sont remboursés aux échéances convenues et donnent droit à des intérêts.
  • Les levées de fonds en SARL consistent à ouvrir le capital social à des investisseurs. Il s’agit généralement de nouveaux associés qui réalisent des apports en numéraire.

Création d’une SARL : les financements externes

Les financements de source externe servent à couvrir les dépenses de la SARL sans demander la contribution des associés. Il s’agit notamment des options suivantes :

Les prêts

Les prêts sont essentiellement octroyés par une banque et donnent lieu à une obligation de remboursement. Les facilités de trésorerie constituent également une alternative à envisager pour répondre à des besoins à court terme.

Les crédits-baux

Le crédit-bail consiste pour la SARL à louer un bien auprès d’une entité spécialisée. Elle peut s’en servir à sa guise dans le cadre de son activité, moyennant loyers. Ce type de financement ne confère pas de droit de propriété sur le bien loué. Toutefois, la société peut l’acheter en fin de contrat.

Les solutions de financement externes sans apport

Il est possible de créer une SARL sans que les associés ne participent au capital social. Cependant, ces derniers vont devoir rechercher d’autres sources de financement pour développer et pérenniser leur activité :

  • Le prêt d’honneur est un crédit accordé aux individus ne pouvant pas fournir de garanties personnelles pour en assurer le remboursement. Pour en bénéficier, vous devez établir un business plan convaincant.
  • Pour encourager l’entrepreneuriat, l’État a mis en place différentes aides à la création d’entreprise. Vous pouvez en solliciter une pour constituer votre SARL.
  • Le financement participatif ou crowdfunding peut aussi vous permettre de créer une SARL sans apport. Grâce à cette solution innovante, vous obtenez gratuitement des fonds de la part d’investisseurs extérieurs. Pour cela, il suffit de présenter votre projet sur une plateforme dédiée en ligne.

Cet article vous a montré comment financer la création d’une SARL. Les apports des associés représentent la première source de financement. À part ceux-ci, les fonds nécessaires peuvent être octroyés notamment par la banque et l’État.